App SUPERCASA - Découvres ta nouvelle maison
App SUPERCASA
Découvres ta nouvelle maison
Ouvre
App SUPERCASA - Découvres ta nouvelle maison
App SUPERCASA
Découvres ta nouvelle maison
Ouvre
Actualités du marché immobilier
Catégories
Immobilier

Que sont les droits d'usufruit ? En savoir plus

14 JUIN 2024
Les sujets
Imóveis Mercado Imobiliário Comprar Casa em Portugal Impostos Negócios Imobiliários Casas para arrendar Documento Particular Autenticado (DPA) Heranças Proprietários Escritura Glossário
Saviez-vous que vous pouvez donner ou vendre un bien immobilier tout en conservant le droit d'en bénéficier ? Nous vous expliquons tout.
Que sont les droits d'usufruit ? En savoir plus
Source: Freepik
Auteur: Rédaction

Le droit d'usufruit est assez courant au Portugal et est surtout utilisé en cas de décès, par exemple dans le cadre d'une donation au dernier vivant. Dans ce cas, la personne qui donne la maison, par exemple à ses enfants, se réserve le droit de continuer à l'habiter jusqu'à la fin de sa vie. Il s'agit donc d'un droit qui permet d'accélérer les situations d'héritage et de partage, ainsi que de gérer les conflits entre les membres de la famille.

Toutefois, il est important d'en savoir plus sur ce droit qui comporte des nuances législatives qu'il est important de connaître.

Comment fonctionne le droit à l'usufruit ?

Comme nous l'avons expliqué plus haut, dans la situation où un père, par exemple, possède un bien immobilier, il peut le donner à ses enfants et continuer à l'habiter jusqu'à sa mort, en bénéficiant du droit d'usufruit. En d'autres termes, comme le stipule la loi, il a "la jouissance temporaire et entière d'une chose ou d'un droit appartenant à autrui, sans en altérer la forme ni la substance".

Ainsi, le père qui a donné la maison aux enfants, bien qu'il en reste l'usufruitier, n'en est plus véritablement propriétaire, mais continue d'en jouir jusqu'à nouvel ordre.

Il s'agit d'un droit qui ne s'applique pas exclusivement aux biens, mais également à d'autres biens et/ou droits, tels que l'argent sur les comptes bancaires, les titres, les véhicules, etc.

Par conséquent, en vertu de la loi, l'usufruitier peut jouir temporairement et pleinement d'un bien ou d'un droit, sans en altérer la substance ou la forme, ce qui signifie qu'il a le droit d'utiliser et de tirer profit du bien, comme s'il en était le propriétaire, mais sans pouvoir l'aliéner ou le détruire.

Il est également important de souligner qu'il s'agit d'un droit qui peut s'appliquer à plusieurs personnes, successivement ou simultanément, c'est-à-dire qu'il est possible d'attribuer le droit d'usufruit à deux membres de la famille, à condition qu'ils existent tous les deux au moment de l'usufruit du bien par la première personne.

Points importants

    - Lorsque le droit d'usufruit est accordé à plusieurs personnes, il ne prend fin qu'au décès de la dernière d'entre elles ;

    - Il s'agit d'un droit qui peut être accordé à vie, mais qui n'est pas transmissible aux héritiers,

    - Si le bénéficiaire de l'usufruit est une personne morale, le droit n'est valable que pour une période de 30 ans ;

    - Le droit s'éteint au décès du bénéficiaire ou à l'expiration de la période fixée, mais aussi si le bénéficiaire renonce à son droit ou ne l'exerce pas pendant une période de 20 ans.

Comment accorder ou bénéficier de l'usufruit d'un bien immobilier ?

Il faut comprendre que le droit à l'usufruit est différent de l'usucaption, car dans cette dernière situation, une personne s'approprie le bien au motif qu'elle l'a détenu pendant une longue période, alors que dans le droit à l'usufruit, il s'agit d'un droit stipulé par contrat, disposition légale ou testament, bien que l'usucaption puisse être présentée comme une base.

Toutefois, pour valider le droit à l'usufruit, il faut faire appel à un avocat, un notaire ou un avocat pour s'assurer que l'acte scellant la convention d'usufruit est authentifié.

Droits et devoirs

Le principal devoir du bénéficiaire du droit d'usufruit est d'administrer le bien, de le garder et de le préserver comme s'il lui appartenait.

Dans le cas d'un bien immobilier, outre l'obligation de le conserver et d'en prendre soin, il doit également assurer le paiement de l'IMI et d'autres taxes, ainsi que les réparations nécessaires à sa conservation et à son entretien. En revanche, le propriétaire est responsable des grosses réparations liées aux améliorations.

Je suis usufruitier d'un bien : puis-je le vendre ou le louer ?

La réponse est oui, mais sous différentes conditions.

Dans le cas d'une vente, seul le propriétaire peut le faire, à condition que l'usufruitier reste dans la maison, de sorte que l'acheteur ne peut pas occuper la propriété ou expulser le résident actuel. Il s'agit d'un type d'opération très rare, en raison des nuances et des complications qui y sont associées, car l'acheteur ne pourra pas vivre dans la maison ni en tirer un revenu, même si la loi prévoit la possibilité d'une vente.

En revanche, en ce qui concerne la location, l'usufruitier lui-même peut mettre le bien sur le marché de la location, mais seulement s'il est le bénéficiaire du bien, car dans le droit d'usufruit, le propriétaire renonce à l'utilisation et à la gestion de la maison et est obligé d'accepter les décisions du bénéficiaire. Toutefois, si le propriétaire décède, le bail prend fin et le droit d'usufruit s'éteint.

SUPERCASA recommande toujours de demander conseil à des professionnels spécialisés pour vous aider à comprendre et à respecter la loi.

Les sujets
Imóveis Mercado Imobiliário Comprar Casa em Portugal Impostos Negócios Imobiliários Casas para arrendar Documento Particular Autenticado (DPA) Heranças Proprietários Escritura Glossário
Vous voulez recevoir les dernières Super News?
pixel